ESABE, Alicante Grande victoire des femmes travailleurs du Nettoyage de l’Hôpital General

mardi 24 janvier 2012

ESABE, Alicante Grande victoire des femmes travailleurs du Nettoyage de l’Hôpital General

L’entreprise verse à ses employés la paie de novembre et s’engage à payer celle de décembre et la prime de Noël.

Les femmes travailleurs du Nettoyage ont annulé hier soir l’appel à grève à l’Hôpital général d’Alicante, au Centre de la santé et dans le bâtiment de la Conselleria [ministère autonomique] des Infrastructures, grèvent qu’elles observaient depuis neuf jours à cause du non-paiement des salaires depuis trois mois. L’accord obtenu entre ESABE [agence de sécurité] et la Conselleria de la Santé a permis que les employés touchent, en chèques, le salaire du mois de novembre. De même l’entreprise tout comme la Conselleria se sont engagées à régler "immédiatement" la prime et la paye de décembre avant le 30.

Le centre hospitalier, de sa propre initiative, avait fait appel à des dons pour les travailleuses. "Nous avons honte de demander, mais nous savons qu’il ya des gens bien intentionnées et de bonne volonté ", a expliqué face à l’urne de dépôt des dons, une des employés, Pilar Garcia. On n’a pas fixé de date pour l’ouverture de l’urne, mais l’argent servira pour "des cas exceptionnels. Il y a des travailleuses dont le mari est au chômage qui font vivre leurs familles, et nous savons que certaines ont commencé à recevoir des lettres de menaces de saisies car elles ne peuvent payer les hypothèques depuis trois mois ; d’autres doivent payer des retards". Comme l’ont expliqué plusieurs femmes grévistes à l’entrée de l’Hôpital. Celui-ci commence à subir les effets de la grève, qui vient d’être annulée, et les saletés sont très visibles dans le hall et l’entrée.

"Et pourtant, on a assuré les services minimum à 100 % et on nettoie même des zones qui n’y sont pas inclues, parce que nous mettons toute notre bonne volonté. C’est une honte, parce que c’est un hôpital et on le laisse tomber dans cet état", se plaint Nati Navarro, du comité de grève.

(Eléments recueillis par la presse, http://www.diarioinfor diarioinformacion.com/alicante, sur le site de la CGT espagnole, Rojo y Negro, 14.01.12)