APPEL du réseau STOP-STRESS-MANAGEMENT

mardi 28 mai 2013

APPEL du réseau STOP-STRESS-MANAGEMENT

Nous sommes de plus en plus nombreux à être harcelés, déstructurés, broyés au travail par des méthodes de management tueuses. De dépression et envies de suicide à arrêts maladie quand nous nous taisons, de licenciement et mise à pied quand nous protestons, le tableau est le même partout : entreprises publiques privatisées ou en voie de l’être comme France Télécom, la Poste, l’Inspection du Travail, la médecine du travail, mais aussi entreprises privées comme Renault, IBM, centres d’appel, et même associations caritatives comme Emmaüs...le cancer du néo-management se répand partout. Qui d’entre nous n’est pas touché ?

Le capitalisme néo-libéral assoiffé de profits à 15% l’an et d’intensification de la productivité (la France bat des records), quand il ne délocalise pas ou quand il s’y prépare, généralise partout, du privé au public, les mêmes méthodes de management, destructrices des salariés, créant leur isolement, leur désarroi, les poussant à la démission, voire au suicide.

L’organisation de résistances collectives ne fait que commencer : les luttes et résistances s’organisent boite par boite, ou secteur professionnel par secteur. Après de nombreux suicides, les syndicats SUD et CGC de France Télécom ont créé avec des chercheurs un Observatoire du Stress, qui a produit un rapport accablant contre ces nouvelles méthodes de gestion. Dans plusieurs entreprises comme Renault, France Télécom , des poursuites ont été engagées et des procès gagnés pour mise en danger de la santé physique et psychique des travailleurs. La jurisprudence évolue et avance.

Constitués en mars 2011 à une bonne vingtaine dès le départ, nous sommes aujourd’hui plus d’une centaine, salariés, syndicalistes, médecins, inspecteurs, psychologues du travail, experts et chercheurs, étudiants, journalistes, juristes...et ce n’est qu’un début. Notre but n’est pas de déplorer, de faire appel à l’éthique supposée des entreprises, de nous contenter de replâtrages psychologisants, individualisés, culpabilisants et infantilisants, car nous sommes en guerre contre un système, reposant sur le seul profit privé, niant le sens du travail et l’intérêt général.

Nous proposons aux salariés en souffrance, aux syndicats qui les défendent, aux chercheurs qui ont écrit pour dénoncer ce cancer, de créer un réseau inter-luttes et inter-orgas, mêlant syndiqués et non syndiqués, salariés de l’entreprise et citoyens, usagers et consommateurs... le Réseau Stop Stress management. Ceci non pas pour remettre en cause les actions des syndicats, qui mènent une lutte essentielle et primordiale au sein des entreprises, mais pour les faire connaître là où il n’y a pas de syndicat, les renforcer, en étroite coopération avec eux, et pour tisser des liens, des complicités, entre luttes et expériences.

Nous proposons de mener des actions innovantes, unitaires, spectaculaires et médiatiques, mais aussi patientes et plus silencieuses, pour porter un coup à l’image de marque de ces entreprises (qui y sont très sensibles), pour cesser de souffrir et leur faire mal à notre tour, car elles nous mettent en danger.

Nous revendiquons la notion d’habéas corpus. Droit au maintien de l’intégrité physique et psychique. Notre slogan est :

Nous ne vendons pas notre santé, ni nôtre âme, avec notre travail

Nous proposons donc deux objectifs pour notre réseau qui est un réseau de lutte et de soutien aux salariés :

-  diffuser largement, mutualiser, les outils de défense et de lutte existants, quand ils sont créés par des syndicats ou associations
- 
-  quand c’est nécessaire, créer de nouveaux outils de lutte et les diffuser gratuitement par le net

Ce que nous avons commencé à faire :

-  des ateliers de parole gratuits entre salariés en souffrance et psychologues du travail, depuis deux ans
- 
-  des débats par secteur professionnel quasi mensuels sur cette souffrance et les moyens d’y résister, avec salariés, syndicalistes et chercheurs
- 
-  un site juridique recensant les avancées de la jurisprudences, avec des juristes du travail bénévoles, et contribuer à faire évoluer le droit
- 
-  des guides gratuits à l’usage des salariés : guide « SOS 1er secours salarié harcelé », vademecom du petit militant de l’intérieur et de l’extérieur, « guide du parfait manager harceleur » décrivant les méthodes appliquées par les DRH (guide à élaborer si possible avec le concours de DRH écoeurés de ce qu’on leur fait faire...)

La lutte sera longue, mais nous serons tenaces. Rejoignez-nous. Nous sommes autonomes vis-à-vis des étiquettes politiques et syndicales, quels que soient nos profils et appartenances, notre diversité est notre force ; mais nous sommes prêts à travailler avec tous.

Nous avons créé une liste de discussion : stop-stress-management@googlegroups.com ainsi qu’une association. Site : http://www.stop-stress-management.org

Contacts :
Christian Celdran : wilcoxblue@orange.fr Tel : 06 40 29 57 07, co-président

Evelyne Perrin :evelyne.perrin6@wanadoo.fr Tel : 06 79 72 11 24, co-présidente

Benjamin Lormet : benresistances@yahoo.fr Tel : 06 23 50 82 72, secrétaire

Débats déjà tenus :

France Télécom en décembre, l’Automobile en janvier, Pôle Emploi en février, Chômeurs et Précaires en mars.

Prochains débats
Bourse du travail annexe 85 rue Charlot (M° République)
(salle réservée par Solidaires Précaires )
Mercredi 15 mai 2013 à 18H30
Femmes au travail : souffrance et résistances

Mercredi 12 ou 19 Juin (à confirmer) : La Poste
Septembre : L’Inspection du Travail
Octobre : La Médecine du travail
Novembre : le nettoyage