Musique classique entre génocide et charité

mercredi 4 septembre 2013, par frank

Musique classique entre génocide et charité

J’ai reçu par l’intermédiaire d’une amie hollandaise de ma belle-sœur ce court métrage très percutant et pétri de duplicité.

La duplicité de mettre le focus sur une lueur sans voir les causes du dépôt d’ordure ni même avouer l’essentiel :

Souhaitons que cette jeunesse continue à jouer sa musique et ne remette pas en question le capitalisme version néo capitaliste ou à la Chávez Lénine plus la Vierge de Betania, qu’elle ne foute pas en l’air notre direction de la société !

La duplicité de ne pas rappeler la beauté de nombreux paysages montagneux, pas toujours, et les airs de la musique classique allemande qui accompagnaient les fumées des chambres à gaz.

La duplicité du devoir accompli en postant le court métrage et en demandant des clopinettes pour que l’orchestre continue.

La duplicité de ne pas déduire que si au milieu des êtres qui survivent dans les cloaques, il en existe encore capables de nous éblouir par leurs talents : combien nous auraient enchantés parmi les dizaines de millions d’enfants qui meurent chaque année ?

http://www.youtube.com/watch_popup?v=UJrSUHK9Luw

Frank, 04.09.13