La CNT c’est quoi ?

jeudi 25 novembre 2004, par CNT-f

Confédération Nationale du Travail

JPEG - 3 ko

www.cnt-f.org

La CNT c’est quoi ?

La CNT essaie de développer un syndicalisme différent. Longtemps ignorée marginalisée elle émerge aujourd’hui forte des expériences accumulées pour affirmer que le pire n’est pas fatal et qu’il n’est pas trop tard pour agir autrement...

Durant des années et des années on nous a bercé d’illusions : développement industriel, progrès social, accès des salariés à la consommation... Le syndicalisme a pris de mauvaises habitudes : institutionnalisation, parasitisme, corporatisme, perte du sens de la solidarité.
Éblouis par le miracle économique,. les salariés ont progressivement laissé des spécialistes de la négociation gérer leurs intérêts à leur place. Les employeurs eux étaient trop heureux d’avoir affaire à des professionnels du syndicalisme plutôt qu’à des salariés toujours plus turbulents et imprévisibles...

Et puis crac ! Le chantage à la ’crise’ le retour en force du libéralisme, la fin de l’État-providence, et voici où nous en sommes : coupure de la société entre chômeurs et précaires &un côté salariés de l’autre. Et pour ces derniers, course à la rentabilité, à la productivité, déréglementation des garanties, liquidation de la notion de service public, limitation de la protection sociale. dictature de l’économie. De cette situation tous les politiciens de droite comme de gauche tous sont responsables.

Exploitation sanguinaire du Tiers-Monde, destruction du milieu naturel par pollution industrielle ou nucléaire, commerce cynique des armes et militarisation de la société. bénéfices monstrueux des financiers et misère sans nom de ceux à qui est refusé même l’indispensable.... Est-ce là ce que nous voulons ? Ce monde hideux qu’on nous impose en même temps qu’on nous demande de le fabriquer, nous les salariés, nous pouvons le refuser.

Parce que nous fabriquons toutes les marchandises et assurons tous les services il faut que nous les orientons pour le bien de toute la collectivité et non pour le plus grand profit ou Pour l’ambition démesurée de quelques-uns.

C’est pourquoi nous pensons que le syndicalisme doit redevenir ce qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être : révolutionnaire c’est-à-dire porteur d’un projet pour une société plus juste, , plus égalitaire, plus libre...

Aussi pour l’immédiat la CNT propose-t-elle une pratique syndicale qui dépasse la cogestion frileuse de la société telle qu’elle est. Il s’agit bien entendu de défendre les intérêts immédiats des salariés. Mais il s’agit aussi déboucher dès maintenant un autre futur en adoptant une méthodologie syndicale en rupture avec les schémas hiérarchiques qui régissent notre présent.

La CNT c’est l’effort militant à la place de la bureaucratisation, c’est la solidarité interprofessionnelle à la place du corporatisme ; c’est un syndicalisme libre de toute interférence politique.

Pour la CNT, ce qui est fondamental, c’est que les gens décident pour eux-mêmes. Dans la section, dans le syndicat c’est rassemblée générale qui décide de tout : pas de mots d’ordre parachutés, pas de ’ligne’ à suivre, pas d’arrière-pensées politiciennes...

Et ce modèle est transposable aux luttes. Ce sont les salariés eux-mêmes qui doivent décider de la manière de les mener. Assemblées générales souveraines de tout le personnel impliqué ; éviter les lamentables rivalités de clocher que nous avons que trop connues, tenter de libérer la parole ouvrière par la démocratie directe en diminuant la pratique des monologues de bureaucrates syndicaux, trop usuels dans nombre de boîtes.

Puisque personne ne travaille pour toi que personne ne décide à ta place !