Au-delà des élections

jeudi 27 avril 2017, par Collectif Questions de classe(s)

"Une école de la soumission où les jeunes ne sont pas formés à l’art de la controverse et de la délibération, à l’esprit critique, ni en droit de s’interroger sur le pouvoir mais seulement de s’y conformer passivement, ne peut répondre à la menace de pourrissement social. [...]

Le combat pour l’appropriation collective de la politique par le débat - y compris et surtout sur les "questions vives" - doit se poursuivre à l’école aussi !"

Il est évident que beaucoup d’enseignants doivent abandonner leurs armures de pseudo adultes qui croient aux savoirs qu’ils transmettent, alors que des millions de gosses meurent tous les ans dans le tiers monde, "grâce aux valeurs chrétiennes, aux vertus du marché et aux ventes d’armes dans les coulisses aux ennemis qu’on prétend combattre en public"

Frank 27.04.17

Documents joints