Casse-rôles n° 1

mercredi 26 juillet 2017, par Casse-rôles

"Dans les livres de lecture des enfants, les attributs du féminin et du masculin sont
toujours les mêmes, aux femmes le tablier et la poussette, aux hommes l’attaché-
case quand ils rentrent du travail, puis le fauteuil et les lunettes pour lire le journal… « Papa lit et maman coud. »
Nous sommes quelques-unes et quelques-uns à nous sentir à l’étroit dans nos habits sociaux, à vouloir bousculer les idées reçues et casser les rôles. Nous avons choisi pour mascotte ces héroïnes discrètes du quotidien que l’on a tendance à oublier, rangées sur leurs étagères : les casseroles sans lesquelles nous serions tou.te.s au régime sec."

Puissent les casse-rôles commencer et poursuivre longtemps la besogne de l’émancipation sur les multiples plans où elle n’existe pas. Nous en avons besoin, énormément.

Frank 26.07.17

Documents joints