Guy Debord et le problème du maudit

mardi 5 décembre 2017, par JORN Asger

En ces temps où nous sommes maudits parce que nous ne fréquentons pas (ou pas assez) :

- les groupes religieux et les inquisiteurs islamophobes et islamophiles,

- les admirateurs du capitalisme,

- les adorateurs de la révolution d’octobre et des nouveaux Lénine

- les végétariens et les végans,

il est bon de se pencher sur une partie du problème du rejet d’un groupe et, indirectement, de la nécessité pour certains de croire au père noël, au père macron, au père mélanchon, etc., au lieu de tenter de créer ensemble.

Frank 05.12.17

- 

Documents joints