La lutte contre la corruption est-elle un combat de droite ? [en Roumanie ou demain en France ?]

lundi 12 février 2018, par Trifon Nicolas

Bel exemple de problèmes réels déviées vers la confusion stimulée par les médias.

C’est peut-être moins dangereux que la xénophobie et le racisme pour occulter les hausses des gains des multinationales depuis des décades, mais ce sont les mêmes forces politiques qui nourrissent de faux espoirs chez les opprimés de tout bord (des petits chefs futurs chômeurs aux chômeurs qui rêvent de plus l’être).

On a eu aussi (en Angleterre, en Argentine et ailleurs) la panacée de la privatisation des postes, des transports, de la santé, etc., et la pauvreté qui est loin de stagner.

On a le " modèle " allemand qui présente des millions de pauvres dans les coulisses.

On a, depuis plus de 60 ans, la " vraie solution" de liberté du marché (avec blocus économiques de certains États), et on a toujours des dizaines de millions d’êtres humains qui crèvent de faim, de manque de médicaments élémentaires, etc., tous les ans.

On va avoir ceux qui parlent de mai 68, mais le " boulot, métro, dodo " est ce qu’ils ont pu y changer quelque chose depuis 50 ans ?

Frank 12.02.18

Documents joints