[19 mars] Contre la casse de l’école publique et de nos conditions de travail : tous et toutes en grève !

mercredi 13 mars 2019, par CNT Solidarité ouvrière

"En 2019, le second degré est touché par 2.600 suppressions de postes alors que les effectifs augmentent. Dans le primaire aussi les créations sont insuffisantes. Combien encore de suppressions de postes l’année prochaine alors que le gouvernement affiche sans états d’âme son ambition majeure de casse d’emplois publics d’ici la fin du quinquennat ?"

C’est curieux de voir que les personnes désignées à de hautes fonctions par Macron ont en commun la "Benallalisation" : c’est-à-dire

- la tchache et la suffisance

- la réorganisation des services autour de leur nombril

- la capacité d’ "empirement" (du verbe "empirer", forme acceptée par le Littré)

- La constatation que Macron sait comment appliquer "Après moi, le déluge"

Frank 13.03.19

Documents joints