Le journal "Le Monde", des sans papiers et Golden Clean

dimanche 1er mars 2020, par CNT Solidarité ouvrière

Faute pour l’entreprise GOLDEN CLEAN d’avoir respecté les clauses du protocole d’accord signé dans la soirée du jeudi 27 février 2020, les travailleurs sans papiers maintiennent tout le week-end l’occupation du chantier du futur siège du groupe Le Monde.

La société s’était en effet engagée à remettre des bulletins de salaire à ses salariés le 28 à midi, en contrepartie les salariés devaient ensuite lever l’occupation. Dans les faits, la société GOLDEN CLEAN a été incapable de fournir ces documents ! Saisie de cette situation, la direction du Monde a de nouveau fait pression sur son prestataire, sans aucun effet.

Documents joints