Contre le virus capitaliste et sa société désolante

dimanche 22 mars 2020, par Sidi-Moussa Nedjib

Pensez à l’après confinement, en tirer les conséquences, être aussi dur, plus dur encore contre les crétins au pouvoir et leurs prédécesseurs et les volontaires à la succession, tout est très bien écrit et annoncé par l’auteur !

Il existe un danger plus sournois qu’il va falloir désigner clairement. Ce sont tous ceux qui disent déjà qu’ils pensent (presque) comme nous. Et en plus, ils avaient annoncé les risques, pointé les défauts et les pénuries possibles dans tel ou tel secteur. Et c’est parfois tout-à-fait exact.

Ce sont les "bons" capitalistes, les "patrons écolos ou cathos", qui veulent garder la médecine du travail, les Prudhommes, garder le système comme il l’était, donner un "visage humain" à la société actuelle ... qui s’appelle le capitalisme. Le leur est un capitalisme ripoliné, au maquillage exquis dans les pays d’Europe de l’Ouest !

Veulent-ils appliquer les mêmes salaires au même travail dans leurs entreprises dans les zones pauvres et riches en Afrique, en Asie, en Amérique latine ?

On a du pain sur la planche et du travail pour les méninges !

Frank 22.03.20

Documents joints