Pour un « procès Nuremberg » populaire du président Macron et de son gouvernement

jeudi 9 avril 2020, par frank Mintz

Pour un « procès Nuremberg » populaire du président Macron et de son gouvernement

Il s’agit de déterminer les responsabilités dans les homicides et les dommages sociaux générés par le mépris du bon sens, les improvisations et les erreurs répétées avant et durant la gestion de la lutte contre le coronavirus.

Ensuite, il faut évaluer et appliquer les sanctions légales et financières.

Par exemple le maintien du premier tour des élections municipales et les centaines de cas de contagion.

Les annonces et le retard répétés d’envois de masques, de gants, de gel, etc., et les cas d’infection et de décès qui se sont produits. Etc.

On peut envisager un procès officiel. Auparavant, il faut préparer des dossiers collectifs et/ou individuel.

Cela peut se faire par groupe, par rue, par quartier, etc. ; ou bien par profession, ou sur les lieux de travail.

Les dossiers peuvent être faits en plusieurs exemplaires et regroupés par cantons, etc.

C’est un travail de mémoire et d’hommage aux victimes.

Frank Mintz 09.04.2020