De la dissolution de la normalité [= sur la mort]

lundi 6 juillet 2020

Je me suis permis de préciser clairement le sujet, parce que j’ai déjà "un pied à l’étrier", comme l’a écrit Cervantès une année avant de mourir, ou pour être plus clair encore, je fais partie de la tranche d’âge qui a été la plus amochée par la pandémie.

Je ne sais pas si les capitalistes privés ou étatiques (comprendre les léninistes au pouvoir en Chine et ailleurs) de la société actuelle se moquent plus ou moins des morts que dans les siècles ou les régimes du passé.

Ce qui est sûr c’est que les morts sont utiles : le crétin diplômé, élu président en France, se réjouit d’avoir dominé la pandémie grâce à ses mesures sanitaires, son ami Trump clame plus ou moins le même mensonge et leur complice - l’escroc patenté - Netanyahou dit le même bobard, en plus suffisant et en se gargarisant des morts des chambres à gaz dont les sionistes d’Israël prétendent défendre le souvenirs, en enterrant, en écartant les combattants athées du Bund.

Bref, les morts :
ou bien ils sont moins nombreux que prévus et les dirigeants politiques (presque toujours responsables des catastrophes sociales) sont souriants ;
ou bien, on doit agrandir les cimetières et les mêmes dirigeants assimilent les morts pléthoriques à des patriotes qu’on doit admirer en redoublant d’efforts pour continuer à polluer la planète, et surtout "notre" nation.

Je dirai à propos des morts, d’il y a quelques mois et de ceux de ces jours-ci, qu’ils servent aussi (pour certaines têtes pas encore affinées) à renforcer l’esprit d’invincibilité : pas de confinement ou de mesures à respecter puisque ça ne concerne que les vieux !

C’est de l’humour à retardement car, sauf erreur, les jeunes deviennent des vieux ... tout comme les violeurs et les fémicidaires ont une mère (pas forcément enchantée de se faire violée directement ou indirectement par leur cher fiston).

Les morts en grands nombre et en peu de temps sont le reflet de la société d’exploitation où ils vivaient ou des guerres et des armées qui la détruisaient pour la "gloire" de dieu, de chefs politique, du sionisme, des chrétiens et des islamistes, etc.

Frank 06.07.20

Documents joints