Communiqué de Sud Industrie Francilien après la mort d’un salarié d’Eiffage, écrasé par la chute d’une plaque d’une demi tonne sur un chantier du Grand Paris à Saint-Denis le 5 janvier 2022

mercredi 19 janvier 2022, par SOLIDAIRES

Mort ou meurtre ?

La hausse des bénéfices est évidemment le but qui explique tant d’accidents dans le Bâtiment !

La "fameuse démocratie" dont on me casse les oreilles tous les jours avant des élections fonctionne à l’envers, puisqu’on a (modérément) la liberté de critiquer, mais pas celle d’interdire des façons de travailler qui entraîne automatiquement des morts.

Et mettre en danger sciemment équivaut à agir en criminel.

Et une conception économique qui légalise ces pratiques depuis quelques siècles est une idéologie fondée sur la justification du meurtre pour maintenir les gains des classes dirigeantes.

C’est pourquoi la "démocratie" des pays industrialisés est un meurtre élégant ou raffiné : les hôpitaux sont soumis aux lois du fric beaucoup plus qu’à celles de la médecine. On peut multiplier les exemples...

C’est pourquoi je n’ai jamais donné de chèques en blanc pour des années à des hommes et des femmes politiques : après soixante ans de pratique je ne vois rien de bon pour demain et je n’ai rien vu non plus qui ait changé, par exemple, les accidents dans le Bâtiment en région parisienne.

Et pour les pays du socialisme réel et la Chine d’aujourd’hui rien vu et rien en vue !

Et en ce qui concerne les promesses des croyants du mono ou du polythéisme et autres sectes, je n’ai pas vu de miracles.

Par contre, j’ai de l’espoir pour l’avenir grâce, entre autres, aux marins anti léninistes de Kronstadt en 1921, les travailleurs espagnols des champs et des villes de 1936-1939 qui s’organisaient eux-mêmes selon l’anarchosyndicalisme et contre les fanatiques catholico-fascistes et les pseudo républicains basques et catalanistes et leurs complices des PC d’Espagne et de l’URSS.

Frank 19.01.22

Documents joints