OPB 2/5

dimanche 3 juin 2007, par Lagant - Claris

Cher camarade,

Après examen des documents « OPB » déposés par les deux parties aux camarades Christian [Lagant] et Jean-Max [Claris], membres de la CC, des explications complémentaires nous semblent nécessaires.

À cet effet, nous avons décidé de te convoquer, ainsi que Fontenis, à la réunion qui se tiendra à dimanche 7 février [1954] chez Jean-Max, à 15 heures.

Confirme-nous ton acceptation, par retour du courrier à l’adresse de : Christian Lagant, 256 rue Marcadet, Paris 18 ;

Dans le cas où il te serait impossible d’être présent, la réunion serait reportée au dimanche suivant 14 février, mêmes lieux et heure.

En comptant absolument sur une réponse rapide, reçois notre fraternelle salut.

Christian et Jean-Max.

P.S. :

1) Nous te précisons que cette réunion comprendra exclusivement les quatre camarades suivants : G. Fontenis, S. Ninn, Ch. Lagant et JM. Claris.

2) Nous te rappelons l’adresse : Jean-Max, 55 bd d’Angleterre, Le Vésinet.

Train ; 2 h 26, gare St Lazare, direction St Germain-en-laye.
Descendre gare Le Pecq.

Le dossier que nous vous transmettons comprend :

1) - Le journal officiel de l’OPB (remis par Fontenis. Nous l’avons présenté à Serge Ninn qui a déclaré ne pouvoir ni confirmer son authenticité, ni la mettre en doute pour la raison qu’il n’avait jamais vu le cahier en question).

2) - les statuts de l’OPB , remis par Fontenis et confirmés par Ninn comme authentiques.

3) - 2 exemplaires de la Résolution n°1 (l’un n°12, remis par Fontenis ; l’autre n°5, remis par Ninn).

4) - un « Rapport du militant Coursan » (Fontenis) remis par serge Ninn, reconnu authentique par Fontenis.

5) - un compte-rendu d’activité en blanc remis par Ninn, reconnu authentique par Fontenis.

Des lettres ont été remises par Ninn et Fontenis, étant donné que ces lettres ne présentent pas un caractère d’information utile pour la Commission mais que, par contre, leur caractère principal relevant plus de l’intimité et de la critique entre deux militants. Nous avons jugé, Christian et Jean-Max, non nécessaire, en raison de ce que cela aurait eu d’indiscret, de les conserver au dossier.

Nous avons donc cru bien faire en les rendant à ceux qui nous les avaient transmis.

Afin que la lecture des différents précis vous soit rendue plus claire, nous vous transmettons les correspondances des pseudonymes comme ils nous ont été confirmés par Ninn et Fontenis.
Noms Pseudonymes

A. Moine Flamand, puis Dole

Gil Devillard Leloup, puis Nablines

Serge Ninn Woolf, puis Pforta

Robert Joulin Desmarais, puis Dinan

Robert Caron Norac, puis Lure

Léo Emery Oustal, puis Rognac

Sautarel Urvinec

Janine Becker Padel

Ch. Devauçon Bernard, puis Montargu

Blanchard Mole, puis Moret

G. Fontenis Tremelin, puis Coursan

Dubédat Pauls

Nédélec Larmor

Cécile Rebours Marguerite

Floreal Muñoz Chavannes

Blanchet Belleville

Laulla

Lustre

Prol