Déclaration sur l’Amérique latine

dimanche 4 mai 2008, par CNT-f

Déclaration sur l’Amérique latine

Les personnes et les organisations réunies pour la rencontre I07 à Paris 29 avril 2007 s’engagent à défendre les points suivants :

Liberté des prisonniers politiques.

Jugement et châtiment des assassins des combattants populaires.

Défense de la Terre (la nature, l’eau potable, les communautés paysannes, les gisements, l’usage abusif de fertilisants, de feront fait transgéniques, etc.).

Campagne contre l’insécurité alimentaire et la souveraineté alimentaire.

Défense des droits et les modes de vie des peuples originaires.

Défense de l’avortement libre, de l’éducation sexuelle pour tous, de l’accès libre et gratuit aux moyens anticonceptionnels (liberté de la femme sur son corps).

Dénonciation de la mortalité infantile (le manque de suivi médical et sanitaire).

Nécessité d’une structure de santé digne et pour tous.

Éducation décente, laïque et critique pour tous (des enfants aux adultes).

Dénonciation de la pollution imposée par les multinationales latino-américaines du Mexique, du Brésil et de l’Argentine.

Dénonciation de l’impérialisme des armées de l’Argentine, du Brésil et du Chili à Haïti, sous prétexte d’une pacification fictive du pays en faveur de sales intérêts de multinationale.

Dénonciation des soi-disant gouvernements de gauche et de leur rôle démobilisateur sur les masses, en approfondissant le décalage social entre les pauvres.

Dénonciation de l’impérialisme européen aussi funeste que celui des États-Unis.

Coordination et information entre les groupes et les individus signataires.

Confederación General del Trabajo Espagne,

Confédération nationale du travail,

Cruz Negra Bogotá Colombie,

Federação Anarquista de Rio de Janeiro Brésil,

Frente Popular Darío Santillán Argentine,

des camarades argentins, chiliens et mexicains.